Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 10:24

Suivez l'actu in-vivo de


Karveelt in Wonderland 

 

sur Tumblr

Concerts, photos, liens


 

 

karveelt on tumblr

 

Published by Karveelt - dans Média-Web
commenter cet article
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 10:23

861480 486666131370333 2042783343 o

Published by Karveelt - dans Société
commenter cet article
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 16:45

Ce jeudi 29 novembre débute "l'année verte" pour Nantes désignée pour  2013 : capitale verte de l'Europe par la Commission Européenne. Si pour les précédentes villes qui ont eu l'honneur de recevoir un tel trophée (Stockholm, Hambourg et Vitoria-Gasteiz) rien n'était venu troubler les festivités, le cadeau risque de virer au cauchemar pour Nantes qui devra assumer son rôle de ville verte et se doter d'un aéroport de 2000 hectares ce qui va à l'encontre de la plupart des critères de sélection pour pouvoir envoyer sa candidature à Bruxelles.

 

Si sur un certain nombre de domaines (transports publics, espaces verts, pollution de l'air, déchets)  la métropole semble gérer les problèmes d'une manière plutôt écologique et durable en ce qui concerne le maintien de la qualité de l'eau, la préservation des terres agricoles environnantes, le respect de la nature et de la biodiversité ainsi que la contribution locale de lutte contre le changement climatique, elle a franchement tout faux ! Une pétition signée à ce jour par 2000 personnes, souhaite faire annuler cette nomination de capitale verte de l'Europe devant l'absurdité de la situation. Des animations aussi sympathiques et ludiques soient-elles ne donneront jamais le change contre la destruction de 60 hectares de foret et de 1500 hectares de bocage préservé.

 

Texte de la pétition

 

Madame, Monsieur, Vous avez choisi de mettre à l'honneur la ville de Nantes pour ses réalisations en matière d'environnement et de lui consacrer le titre de Capitale Verte de l'Europe en 2013. Votre choix est une véritable aberration car les réalisations environnementales de la ville de Nantes ne doivent pas cacher le projet de nouvel aéroport, visant à détruire plus de 1 500 hectares de terres agricoles, une zone humide et une réserve exceptionnelle de biodiversité. En lieu et place de ces richesses naturelles, il est question d’implanter un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes, à l’heure où la question du réchauffement climatique menace tous les équilibres de la vie sur terre. Pourquoi l’Europe soutient-elle des projets et des villes qui au final, ne luttent pas réellement contre le réchauffement climatique ? Aussi, je vous demande de bien vouloir revoir la position de l’Europe en retirant à la ville de Nantes le titre de Capitale Verte de l’Europe 2013.


Pour signer la pétition : Non, Nantes ne peut pas être la capitale verte de l'Europe en 2013

 

Pourquoi c'est important


On croirait presque à une blague ….. alors que la ville de Nantes cherche par tous les moyens à se construire un aéroport totalement inutile et en doublon de l'aéroport existant, la Commission Européenne a décidé de lui attribuer le titre de capitale verte de l’Europe en 2013 !

Il faut que la Commission Européenne valorise des villes réellement à la pointe en matière de lutte contre le réchauffement climatique et de préservation de la biodiversité.

Promouvoir la ville de Nantes reviendrait à envoyer un signal négatif pour tous les européens et toutes les villes et collectivités réellement soucieuses de l'environnement et de la sauvegarde de la planète.
Published by Karveelt - dans Société
commenter cet article
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 16:43

Emily Loizeau - Chanteuse - Le 25-11-2012
 

 

Monsieur le Président,
 

 

J'ai avec grand espoir voté pour vous aux dernières élections présidentielles.  Je suis aujourd'hui consternée et profondément même par l'attitude de votre gouvernement concernant Notre Dame des Landes.  Nous nous désengageons chaque jour un peu plus du vivant, de la terre, pour privilégier les intérêts économiques de grands groupes financiers. Si nous continuons sur cette voie, nous enfants en paieront de lourdes conséquences. La France n'a pas besoins d'un aéroport supplémentaire. Tant d'argent dépensé en temps de crise pour nuire encore un peu plus à l'équilibre fragile de notre environnement, pour retirer encore quelques terres supplémentaires aux paysans. Des gens résistent aujourd'hui pour vous témoigner leur attachement à la terre, à sa culture, à son équilibre, des gens qui luttent pour sauver leur métier et le patrimoine de leurs enfants. Respectez-les. Écoutez-les. Entendez-les. 

 

Voici ma carte d'électeur déchirée, comme symbole de ma consternation.

Veuillez recevoir ici l'expression de ma plus grande tristesse.

Published by Karveelt - dans Société
commenter cet article
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 17:16

3611_10200153418098113_236641414_n.jpg

Published by Karveelt - dans Société
commenter cet article
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 12:23

Un aéroport dans le bocage

 

Face à la répression et à l'absurde obstination des élus en faveur d'un projet pharaonique et inutile, 40.000 personnes ont manifesté samedi 17 novembre 2012 dans la Zone d'Aménagement différée rebaptisée Zone à Défendre par les opposants. Le projet de l'aéroport s'inscrit dans une vision plus large de l'évolution du département vue sous le seul prisme de l'économie libérale de croissance par la destruction de terres agricoles et d'espaces naturels. Projet initié il y a pratiquement 40 ans alors même que les Marais Salants de Guérande faillirent disparaître pour laisser la place à un port de plaisance imaginé par Olivier Guichard et les promoteurs et quand une centrale nucléaire devait voir le jour à Plogoff, ces deux aberrations ne virent jamais le jour grâce à une mobilisation sans faille des habitants de ces territoires. Aujourd'hui, le bocage nantais doit faire face à la volonté bornée d'un homme, ancien maire de la métropole et désormais à la tête du gouvernement de notre pays, qui a vendu l'avenir d'une zone de biodiversité bocagère jusque là exceptionnellement préservée sans aucune concertation démocratique.

 

images-copie-1.jpg

 

Lubie coûteuse d'un mégalo

 

Pourquoi ce projet ne doit jamais voir le jour :

 

- Coût exorbitant pour les collectivités : 400 millions d'euros.

- Coût total de l'investissement et des infrastructures : 4 milliards d'euros (source : Canard Enchaîné).

- Privatisation du territoire avec une concession de 55 ans cédée au groupe Vinci.

- Nécessité de construire un grand nombre de voies d'accès.

- 2000 hectares de terres agricoles fertiles et productives annéanties.

- Taille finale supérieure à celle de l'aéroport d'Orly (1600 hectares).

- Destruction massive d'espaces naturels : prairies, mares et forêts.

- Destruction de patrimoine archéologique.

- Fragmentation des espaces naturels restants.

- Augmentation de la pollution et des nuisances sonores.

- Menaces sur d'autres écosystèmes : forêt du Gâvre, Marais Salants de Guérande, parc naturel de Brière.

- L'aéroport actuel n'est nullement saturé et répond parfaitement aux besoins.

- Pas d'augmentation prévue du traffic aérien.

- Transport aérien en crise.

- Possibilité de réaménager les pistes de l'aéroport existant.

- Possibilité de transférer des vols vers l'aéroport d'Angers exploité à 15% de ses capacités.

- De nombreux aéroports européens sont aujourd'hui en faillite et ferment faute de passagers.

- Les alternatives au projet n'ont jamais été prises en considération.

- Possibilité d'améliorer l'intermodalité ferroviaire.

- Opposition des pilotes de ligne.

- Opposition du Parti de Gauche, des Verts et du Modem.

- Opposition de la Confédération paysanne.

- Opposition de la LPO, d'ATTAC.

- Comportement despotique des élus.

- Répression des opposants par la police.

- Crimiminalisation dénoncée par la Ligue des Droits de l'Homme.

- Des infrastructures inutiles (centrale de Plogoff, centrale du Carnet) n'ont jamais vu le jour grâce à la mobilisation populaire.

 

Des solutions alternatives existent et répondent mieux aux nouvelles exigences environnementale, sociales et économiques du 21e siècle, nouvelles exigences qui semblent échapper aux dirigeants socialistes et élus UMP qui soutiennent un dossier archaïque issue des logiques capitalistes et productivistes de l'après-guerre qui ne tiennent pas compte des nouvelles réalités économiques et sociales. Cet aéroport est l'exemple parfait qui illustre l'absence totale de vision à long terme de l'évolution des sociétés européennes qui tendent aujourd'hui vers plus de respect de l'environnement, moins de gaspillages des dépenses publiques, un changement progressif des habitudes de consommation, et une vision globale des problèmes sociaux et environnementaux provoqués par une économié libérale anarchiques et irraisonnée.

 

Liens et infos

 

Association ACIPA : link

ZAD-Nadir : link

EELV : link

Facebook : link

Published by Karveelt - dans Société
commenter cet article
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 11:27

Réalisé en 2009 par Victor Monténégro, Prémisses à la vision, l'ivresse et le trouble est un court-métrage muet et en noir & blanc de 18 minutes inspiré par l'esthétique expressioniste des années 20 et un certain esprit fin-de-siècle. L'ombre de Rimbaud plane sur le port de Saint-Nazaire ou dans l'atmosphère ténébreuse d'un cabaret interlope nantais où le héros échoue et sombre lamentablement accablé par la culpabilité. Le film est la principale production de l'association C'est la mort de l'art qui soutient la réalisation et la distribution de courts-métrages et de clips vidéo (link).

 

 

Published by Karveelt - dans Scène-Ciné
commenter cet article
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 10:08

Le festival international de Science-Fiction, Utopiales, se déroule du 7 au 12 novembre à la Cité Internationale de Nantes. Littérature, Cinéma, BD, Jeux Vidéo, Arts, Musique et Sciences sont convoqués pour répondre à un thème cher à cette esthétique : inventer de nouveaux chemins dans un monde en crise en remontant aux origines avec un hommage à Isaac Asimov, auteur culte chez les amateurs du genre. Une série de rencontres et de tables rondes interrogeront la relation qui lie les Humains à leurs machines, la notion de "monde" ou encore l'idée que la science-fiction est le propre miroir de notre modernité faite de progrès et de dérives en présence d'écrivains, d'artistes et de scientifiques.Un festival très prometteur !

 

Sélection

 

Le voyage fantastique d'Isaac Asimov, jeudi 8, 16h, Espace Shayol

Savants fous vs scientifiques dans la SF, jeudi 8, 16h, Bar de Mme Spock

A l'origine du vivant : les cellules souches, vendredi 9, 11h, Espace Shayol

La fin du monde est-elle une idée scientifique ?, samedi 10, 12h, Espace Shayol

Qu'est-ce qu'une planète habitable ?, samedi 10, 17h, Bar de Mme Spock

La SF est-elle un outil pour les Sciences Humaines ?, dimanche 11, 16h30, Bar de Mme Spock

 

Un détour par l'impressionnant salon du livre est indispensable !

 

Programme complet : link

 

 

Pour inaugurer ce festival, le DJ américain Jeff Mills était invité pour présenter The Trip, une oeuvre audiovisuelle hybride entre set techno et film expérimental. Sur un écran géant était projeté un montage d'images extraites de films de SF de seconde zone et maladroitement bidouillées entre elles. Malheureusement, cette proposition ne parvient jamais à convaincre le public malgré le set qui sans être original était efficace et parfaitement conforme à l'esthétique de la techno de Detroit. En revanche, le montage visuel complètement raté était loin de tenir ses promesses : absence de cohérence, d'évolution et d'une narration qui aurait acompagné la progression sonore, compositions sans aucune originalité d'un amateurisme technique ahurissant, sélection d'images laides ou sans intérêt et enfin, pour clore ce triste constat et comme pour achever un public consterné, l'utilisation hyper-agressive d'un tromboscope dont les flashs aléatoires nous aveuglaient littéralement. Un projet sans dynamique et très hermétique qui ne permet jamais au public de s'immerger et de se sentir suspendu hors de l'espace-temps pourtant objectif premier de ce projet qui n'exploite pas les nouvelles possibilités créatives du numérique et qui ne répond pas aux exigeances des spectateurs venus nombreux . Dommage, vraiment.

Published by Karveelt - dans Scène-Ciné
commenter cet article
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 14:54

Soy Festival fête ses 10 ans. Des concerts pendant 5 jours répartis dans plusieurs lieux : Stéréolux, Auditorium Jules-Vallès, Stakhanov, Pannonica et au Férailleur pour découvrir de nouvelles têtes dans le monde interlope de l'électro-rock, de la noise ou de l'ambiant. Jonathan Fitoussi (link) fut le premier à entrer en scène avec ses synthés et un style accoustique qui rappelle les expériences concrètes des années 60 et 70. De là, il embarque le public dans une longue et lente promenade onirique de 45 minutes rythmée par une mélodie expérimentale tout en ondes enveloppantes, en boucles répétées et bulles hypnotiques. Pluralis, son premier opus, sorti sur vinyle en 2011 a été édité sur support numérique cet automne.

 

 

 

 

Une heure plus tard débutait la session de concerts au Stéréolux, salle Micro, avec 4 groupes aux origines, influences et productions très différentes. 2kilos & More ouvraient le bal accompagnés du poète Black Sifichi avec des morceaux IDM et techno très catchy malheureusement massacrés par les interventions hystériques du performeur américain dont les textes pseudos-libertaires ne collaient en rien avec les propositions du duo de musicien ni avec les vidéos projetées. Un ratage total d'autant plus insupportable que l'égo du poète écrasait littéralement la scène malgré le talent des deux DJ. Pénible et frustrant donc. Ensuite, la star du soir, la chanteuse et guitariste londonienne Mica Levi alias Micachu et son groupe pour une pop-punk anglaise âpre qui a réjouit un public enthousiaste avec son énergie et sa mauvaise humeur. L'ambiance était loin, il faut le dire, d'un club garage mancunien. Changement de public et changement d'humeur avec les Néo-Zélandais de Die ! Die ! Die !  et leur pop-rock bien hétéronormée rappelant les Franz Ferdinand ou Muse. Une horreur. La sessions s'est achevée sur le groupe belge BRNS et leur pop expérimentale mélancolique et néanmoins pleine d'énergie. Vraie révélation d'une soirée en demi teinte.

 

 

 

 

J+2. DJ set au Lieu Unique. L'invité : Pete Swanson. Genre techno noise violente (boules Quiès indispensables !) et rythmes dance industrielle XXL bien sentis. Un set fracassant dans le noir quasi absolu plus proche de la performance contemporaine que d'un projet dancefloor. Décapant !

Published by Karveelt - dans Scène-Ciné
commenter cet article
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 22:26

"Vous lisez ce roman dans une pose confortable, attendant lascivement la suite des événements. Vous êtes en empathie avec le personnage, sinon pourquoi poursuivre, posez-vous la question. Qu'importe le degré du transfert effectué, à ce stade vous guettez l'amorce du dénouement. Vous savez que ce livre est composé de vie, de réel, de fiction. Peut-être cherchez-vous encore à faire le tri, comme si la vérité se trouvait dans les faits, pas dans le ressenti. Peut-être même pensez-vous des choses épouvantables à mon sujet.

 

Je ne suis pas aimable et méprise le bonheur qui s'orne de majuscule. Suis-je digne d'être sauvée ? Non, vous ne taperez pas 1. Un livre-réalité où le personnage se plie au vouloir du lecteur jusqu'au creux de ses reins, vous ne voterez pas ma vie, le concept est plaisant mais faut pas abuser.

 

Alors."

 

Chloé Delaume, Une femme avec personne dedans, "Fiction et Cie", Le Seuil, 2012, p. 111

 

De l'autofiction, encore, de la vraie, de la bonne, de la pure et dure, dans la belle et sombre veine des précédents petits monstres de Delaume.

En Quelques Mots...

  • : Karveelt in Wonderland
  • Karveelt in Wonderland
  • : - Articles et remarques - Actu culturelle et littéraire - Point de vue critique - Lieux divers - Portfolio - Liens Web N"hésitez pas à poster vos commentaires et à partager le blog sur vos profils Facebook et Twitter...
  • Contact

Archives

Pages